Voyage aux États-Unis: fin de l’obligation de vaccination

par VisasNews

Les voyageurs non vaccinés contre le Covid-19 pourront de nouveau se rendre aux États-Unis à compter du 12 mai 2023.

Dans un communiqué publié hier, la Maison Blanche confirme ce que nombre de voyageurs attendaient depuis plus de 3 ans, à savoir la levée de l’exigence de vaccination pour entrer aux États-Unis à compter du 11 mai 2023 en fin de journée.

Dès minuit le 12 mai 2023, il n’y aura plus aucune contrainte liée au Covid-19 pour tous les voyageurs qui souhaitent se rendre aux États-Unis, ultime destination majeure qui conservait des mesures sanitaires à ses frontières après que le Japon ait annoncé la suppression de ses restrictions de voyage ce week-end.

Aujourd’hui, nous annonçons que l’Administration mettra fin aux exigences en matière de vaccins contre le COVID-19 pour les employés fédéraux, les sous-traitants fédéraux et les voyageurs aériens internationaux à la fin de la journée du 11 mai, le même jour que la fin de l’urgence de santé publique COVID-19.

Maison Blanche – 1er mai 2023

De son côté, le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis (DHS) précise qu’à compter du 12 mai 2023, il n’exigera plus que les voyageurs non américains entrant aux États-Unis via les points d’entrée terrestres et les terminaux de ferry soient entièrement vaccinés contre le COVID-19 et fournissent une preuve de vaccination.

Pour rappel, depuis le 8 novembre 2021, les voyageurs majeurs se rendant aux États-Unis par voie aérienne, y compris en transit, devaient impérativement présenter un justificatif de vaccination complète contre le Covid-19 pour être autorisés à embarquer. Cette mesure n’était pas applicable aux citoyens américains et résidents légaux aux USA. Depuis le 12 juin 2022, le test Covid négatif n’est plus réclamé outre-Atlantique.

L’U.S. Travel Association « se félicite » de la fin de l’exigence de vaccin Covid pour les voyages

Cette suppression des restrictions sanitaires d’entrée aux États-Unis est une excellente nouvelle pour les voyageurs, mais aussi pour les professionnels du secteur américain du voyage.

L’US Travel Association, l’organisation nationale à but non lucratif qui représente et défend toutes les composantes de l’industrie du voyage aux US, a tenu à saluer cette abrogation de l’exigence de vaccination Covid-19 pour les voyages entrants aux États-Unis.

« L’action d’aujourd’hui visant à lever l’exigence de vaccins enlève une importante barrière à l’entrée pour de nombreux voyageurs internationaux, faisant avancer notre industrie et notre pays. Cependant, le retour des visiteurs internationaux doit être aussi efficace et sécurisé que possible. Le gouvernement fédéral doit s’assurer que les aéroports américains et autres points d’entrée sont dotés d’un personnel approprié avec des agents des douanes et de la protection des frontières pour répondre à la demande croissante d’entrée » se réjouit Geoff Freeman, le président et chef de la direction de l’U.S. Travel Association.

Formalités: l’ESTA est nécessaire pour un voyage aux États-Unis sans visa

Avant l’annonce de cet assouplissement à venir, les autorités sanitaires américaines avaient déjà lâché un peu de leste quant à la définition du statut de vaccination complète pour entrer aux US.

En effet, depuis le 27 avril dernier, les passagers internationaux qui n’ont reçu qu’une seule injection d’un vaccin bivalent (Pfizer ou Moderna) depuis le 16 août 2022 sont considérés comme pleinement vaccinés et admissible à voyager aux États-Unis.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) expliquent que « étant donné que certains dossiers de vaccins des voyageurs peuvent ne pas spécifier si les doses récentes de Moderna ou Pfizer reçues sont bivalentes, le CDC considérera toute personne ayant un dossier d’une seule dose de vaccin Moderna ou Pfizer délivrée le 16 août 2022, ou après, comme acceptable aux exigences de l’ordonnance modifiée et pourra embarquer dans un avion pour les États-Unis ».

Vaccinés ou non, les touristes et voyageurs d’affaires français et européens sont dispensés de visa pour aller aux États-Unis afin d’y effectuer un court séjour. Pour être éligible à une entrée dans le pays sans visa, les voyageurs doivent disposer d’une autorisation électronique de voyage ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

Qu’ils arrivent aux États-Unis par voie aérienne, maritime ou terrestre, les citoyens des 40 pays suivants peuvent solliciter une ESTA, valable jusqu’à 2 ans, permettant de séjourner jusqu’à 90 jours dans le pays et dont le prix s’élève à 21 US$:

  • Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Corée du Sud, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taïwan.

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire