Les États-Unis débloquent 50 millions de dollars pour réduire les temps d’attente pour les visas de visiteur

par VisasNews

Loading

Partager cet article:

L’US Travel Association salue cette initiative du Congrès des États-Unis qui vise à accélérer la délivrance des visas de visiteur.

Les touristes européens, malgré leur éligibilité à l’ESTA et donc à une dispense de visa américain, peuvent tout de même être soumis à cette obligation, notamment s’ils ont visité Cuba depuis le 12 janvier 2021.

Au moment de la rédaction de cet article, pour obtenir un visa touristique « B2 » pour les États-Unis depuis la France, le délai d’attente pour le rendez-vous s’élève à 486 jours calendaires… Mais cela pourrait prochainement évoluer.

Tori Emerson Barnes, vice-présidente exécutive des affaires publiques et de la politique de l’US Travel Association, a publié une déclaration sur l’adoption du programme de dépenses gouvernementales HR2882, qui comprend un financement de 50 millions de dollars pour le Département d’État américain afin de réduire les temps d’attente pour les entretiens des visas de visiteur:

« L’US Travel félicite le Congrès d’avoir affecté des fonds à la réduction des temps d’attente excessifs pour les entretiens de visa de visiteur, qui sont actuellement en moyenne de 400 jours sur les principaux marchés sources. Le Département d’État doit désormais déployer ces ressources le plus rapidement possible pour réduire les temps d’attente et faciliter la croissance des visites entrantes », explique l’organisation nationale à but non lucratif qui représente toutes les composantes de l’industrie du voyage aux États-Unis.

Barnes ajoute qu’en outre, « l’US Travel Association exhorte le Congrès à envisager d’autres mesures critiques, telles que la loi sur l’amélioration du traitement des visas (S.2632), afin de moderniser l’ensemble du processus de visa, en particulier à l’heure où les États-Unis se préparent à une décennie d’événements internationaux majeurs ».

La Coupe du monde de football 2026 en ligne de mire

En 2026, la Coupe du monde de football sera conjointement organisée par les États-Unis, le Canada et le Mexique. Dallas, Atlanta, New York et neuf autres villes accueilleront les matchs américains.

Des millions de fans qui souhaitent assister à cet évènement majeur pourraient ne pas assister au tournoi aux États-Unis faute de visa de visiteur…

Cette préoccupation a été largement discutée récemment par des professionnels du secteur du voyage durant la conférence Destination Capitol Hill organisée annuellement par l’US Travel Association.

« La Coupe du monde est peut-être dans 800 jours », a déclaré Megan Ryburn, directrice des affaires extérieures de la Louisiana Travel Association. « En ce qui concerne la Colombie, c’est une véritable préoccupation car, à l’heure actuelle, le temps d’attente moyen pour ce marché particulier est d’environ 725 jours ».

L’US Travel Association estime que les délais d’attente pour un premier visa sont supérieurs à 400 jours en moyenne pour les principaux marchés émetteurs du pays. Le Département d’État s’efforce de réduire les temps d’attente.

Les délégués ont également évoqué la nécessité de réduire les temps d’attente dans les aéroports et d’adopter le projet de loi de réautorisation de la Federal Aviation Administration, a déclaré Kate Baumgartner, stratège de Travel Oregon.

Le projet de loi de réautorisation de la Federal Aviation Administration doit être adopté par les deux chambres du Congrès et signé par le Président d’ici le 8 mai, a déclaré Barnes.

Loading

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

7 réflexions au sujet de “Les États-Unis débloquent 50 millions de dollars pour réduire les temps d’attente pour les visas de visiteur”

  1. J’ai fait un ESTA il y a un an pour un voyage aux Etats-unis en mai 2023 mais j’ai voyagé à Cuba en décembre 2023. Est-ce que je dois demander un visa B2 pour un voyage en novembre 2024 ? Sachant que mon ESTA original (légitime au moment de la demande) est valable 2 ans.

    Répondre
    • Bonjour,
      Vous devez effectivement obtenir un visa américain en raison de votre séjour à Cuba après le 12 janvier 2021, et ce, malgré que vous déteniez un ESTA approuvé et valable.

      Répondre
  2. J’ai fait une demande de visa en novembre 2022 pour les États Unis (parce que j’ai fait un voyage touristique en Iran en 2018). Je n’ai pas eu de réponse et j’ai été ponctionné de quelques 70 €.
    Que faire ?

    Répondre
  3. Bonsoir,
    En quoi consiste ce projet de loi de réautorisation svp ?
    Une possibilité de retourner aux États-Unis sans visa après avoir visité les pays interdits au bout d’un certain temps ?
    Merci d’avance
    Bien à vous

    Répondre
    • Bonjour Seb,
      Non, en fait, tous les cinq ans (ou certaines années définies), le Congrès américain adopte un projet de loi visant à réautoriser le financement intégral de la gouvernance et de la réglementation continues de l’industrie aéronautique par la Federal Aviation Administration (FAA), décrivant les prochaines mesures que la FAA peut prendre pour promouvoir la croissance et la sécurité de l’aviation américaine. Une réautorisation rapide de la FAA est essentielle pour garantir qu’elle dispose de l’autorité et du financement dont elle a besoin pour mener à bien ses activités de surveillance, de certification, de planification stratégique et de trafic aérien.

      Répondre

Laisser un commentaire