La Russie envisage de supprimer son exigence de test PCR

Accueil » Europe » Russie » La Russie envisage de supprimer son exigence de test PCR

Partagez cet article sur:

Les voyageurs étrangers pourraient être dispensés de fournir un test PCR négatif pour voyager en Russie dès le mois prochain.

Rospotrebnadzor, le Service fédéral de Surveillance de la Protection des Droits des Consommateurs et du Bien-être humain, prévoit d’annuler les tests obligatoires de dépistage du Covid-19 pour les visiteurs internationaux et les citoyens russes non-vaccinés arrivant de l’étranger.

Un projet de de résolution des autorités sanitaires russes, visant à supprimer l’obligation pour les étrangers voyageant vers la Fédération de Russie de présenter un résultat de test PCR négatif lors de l’embarquement dans un avion et lors du franchissement de la frontière d’État, a été publié sur le portail officiel des projets de règlements (site gouvernemental difficilement accessible depuis l’extérieur de la Russie), comme l’annonce aujourd’hui le Département consulaire du Ministère des Affaires étrangères de Russie sur ses réseaux sociaux.

La Russie ne reconnaissant pas les vaccins occidentaux, les voyageurs internationaux vaccinés à l’aide de produits autres que Sputnik V et Sputnik Light doivent actuellement disposer d’un résultat négatif de test PCR, réalisé 48 heures avant l’arrivée dans le pays et rédigé en anglais ou en russe. L’Ambassade de la Fédération de Russie précise que cette mesure s’applique également aux voyageurs étrangers qui transitent par la Russie pour aller dans les pays tiers.

Formulaire sanitaire et tests aléatoires à l’arrivée en Russie

Selon l’ATOR, l’Association des Tous Opérateurs de Russie, des tests aléatoires à l’arrivée seront toujours pratiqués pour tous les voyageurs, russes et étrangers, cependant ces dépistages pourront désormais être réalisés non seulement dans les aéroports, mais également à tous les points de contrôle de la frontière d’État de la Fédération de Russie.

De plus, les visiteurs étrangers ainsi que les citoyens russes devront remplir, avant leur départ, un formulaire sanitaire d’entrée dans le pays.

Pour le moment, le projet de suppression du test PCR avant départ en est au stade de l’expertise jusqu’au 23 octobre. Un débat public est prévu d’ici le 31 octobre prochain puis, la version finale du texte du projet d’acte juridique normatif sera formée.

Le document lui-même ne précise pas de date précise pour son entrée en vigueur, mais cela pourrait arriver dès le mois de novembre prochain d’après l’ATOR.

Le visa électronique bientôt réintroduit pour les européens

Les voyageurs français et européens qui souhaitent se rendre en Russie doivent obtenir un visa, dont la délivrance est actuellement assurée par les ambassades et consulats russes malgré la situation géopolitique internationale actuelle en raison du conflit en Ukraine.

Alternative prisée par les touristes avant sa suspension due à la crise sanitaire, le visa électronique (e-Visa) d’entrée en Russie sera réactivé dans les prochains mois et, selon la diplomatie russe, les voyageurs occidentaux y resteront éligibles.

Le mois dernier, le Ministère russe des Affaires étrangères annonçait en effet que, malgré les tensions diplomatiques des derniers mois, la liste initiale des 52 pays qui pouvaient réclamer un visa électronique avant la pandémie serait maintenue. Le MAE russe déclarait le 19 septembre dernier que son portail gouvernemental de délivrance du e-Visa était en cours de maintenance pour modernisation et optimisation de sa sécurité et que ces travaux devraient être achevés d’ici la fin de l’année 2022.

“Il est important qu’exactement 52 pays soient à l’ordre du jour de la discussion, comme cela était initialement prévu. Je voudrais souligner une fois de plus que malgré le fait que parmi ces pays il y a ceux dont les gouvernements mènent des actions hostiles contre notre pays, nous, avec le Ministère des Affaires étrangères, sommes en faveur d’une approche non-miroir. Autrement dit, nous attendons et accueillons les touristes de tous les pays européens, qu’ils se familiarisent avec notre beau pays et qu’ils participent à l’économie de notre pays” déclarait récemment Zarina Doguzova, la cheffe de l’Agence fédérale du tourisme Rostourism.

Partagez cet article sur:

Auteur:
Nicolas Le Page
Photo of author
Travaillant dans l'industrie du tourisme depuis 20 ans et expert en démarches administratives, Nicolas est le Directeur de la Publication de VisasNews, 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Laisser un commentaire