La Russie va réduire la durée du séjour temporaire des étrangers dans le pays

par VisasNews

Loading

Partager cet article:

Le ministère de l’Intérieur a élaboré un projet de loi renforçant le contrôle dans le domaine de la migration en Russie.



Le ministère russe de l’Intérieur vient d’achever ses travaux sur un projet de loi renforçant le contrôle de l’État dans le domaine de la migration, a déclaré hier la représentante officielle du ministère, Irina Volk.

Comme elle l’écrit sur son canal Telegram, le ministère de l’Intérieur a soumis au gouvernement un projet de loi fédérale « sur les conditions d’entrée et de sortie de la Fédération de Russie des citoyens étrangers et des apatrides, ainsi que les conditions de leur séjour et de leur résidence sur le territoire de la Fédération de Russie », qui élargit la base juridique « pour l’utilisation de moyens et méthodes modernes de contrôle de l’entrée et de la présence » des étrangers en Russie.

Selon Irina Volk, « la loi établit la base juridique pour l’introduction de l’identification personnelle biométrique à l’entrée en Russie, réduisant la période de séjour temporaire des étrangers à 90 jours par année civile, un profil numérique d’un étranger et un régime de séjour contrôlé en Russie. pour certaines catégories de citoyens étrangers, et le renforcement du contrôle sur les employeurs, les clients de travaux ou de services qui attirent la main-d’œuvre étrangère, la restriction extrajudiciaire des droits des migrants illégaux, ainsi que l’interdiction pour les organismes gouvernementaux, les organisations, les personnes physiques et morales de fournir des services. aux contrevenants à la législation sur l’immigration, ainsi que d’autres décisions visant à rationaliser leur séjour sur le territoire de la Fédération des citoyens étrangers de la Fédération de Russie ».

Le projet de loi prévoit l’enregistrement obligatoire des empreintes digitales et de la photographie de tous les citoyens étrangers à leur entrée en Russie. « La possibilité d’enregistrer des données biométriques dans les bureaux de représentation du ministère russe de l’Intérieur à l’étranger est également prévue », note la représentante du ministère.

90 jours de séjour par année en Russie, au lieu de 180 jours

Le document introduit le concept d’un régime de « séjour contrôlé », qui sera établi pour les étrangers séjournant illégalement en Russie, ainsi que pour les personnes pour lesquelles les autorités gouvernementales ont pris des décisions qui les empêchent de quitter la Fédération de Russie.

Une nouveauté est l’émergence d’un profil numérique du ressortissant étranger, qui est un ensemble d’informations sur un étranger contenues dans les systèmes d’information des organismes gouvernementaux qui sont liés par un identifiant unique.

Un document unique est également introduit pour certifier l’identité des étrangers sur le territoire de la Russie, qui remplacera tous les documents de migration délivrés aujourd’hui confirmant le droit de vivre et de travailler dans le pays.

La période de séjour temporaire en Fédération de Russie pour les étrangers ne dépassera désormais pas 90 jours au total au cours d’une année civile, contrairement à la réglementation actuelle de 90 jours sur six mois.

Le document introduit également un accord de loyauté, le consentement d’un citoyen étranger avec une éventuelle restriction de son droit d’entrer en Russie, de séjourner et de résider dans le pays en cas de violation de la législation russe.

Le ministère de l’Intérieur propose aussi l’introduction de l’expulsion des délinquants ou des personnes représentant une menace pour la sécurité, ainsi que le caractère indésirable de l’entrée et du séjour en Fédération de Russie, appliqué aux personnes représentant une menace pour la sécurité, mais situées en dehors de la Russie ou dont l’emplacement est inconnu.

« Dans ce cas, l’expulsion aura le droit d’être ordonnée à la fois par le tribunal, en tant que mesure de punition, et par les organes exécutifs fédéraux autorisés à l’amiable en tant que mesure de coercition de l’État », explique Irina Volk.

« Toutes les autorités publiques, les organisations et les citoyens auront la possibilité d’obtenir en temps réel une confirmation électronique de la légalité du séjour des étrangers en Russie. Cette confirmation servira de base à la fourniture de services publics et commerciaux à ces citoyens. En particulier, la confirmation électronique de la légalité du séjour sera nécessaire pour l’enregistrement des droits immobiliers, le mariage, la naissance d’un enfant, l’inscription dans les universités, les collèges et les écoles », conclue Irina Volk.

Vladimir Poutine ordonne de changer d’approche en matière de politique migratoire en Russie

L’agence de presse TASS rapporte que le président russe, Vladimir Poutine, a donné des instructions pour modifier l’approche de la politique migratoire en Russie. Il a exprimé cette opinion aujourd’hui lors d’un discours devant le conseil d’administration du ministère de l’Intérieur.

« Nous devons mettre à jour en profondeur et radicalement les approches de la politique migratoire. Je demande au ministère de l’Intérieur, à nos autres forces de l’ordre et services spéciaux, ainsi qu’au gouvernement et à l’administration présidentielle, de traiter toutes ces questions de manière globale et détaillée », a instruit le dirigeant russe, ajoutant qu’il était nécessaire de présenter une liste de décisions prioritaires.

Suite à l’attaque terroriste de Moscou le 22 mars dernier Vladimir Poutine s’est indigné que « lorsqu’on commence à examiner les circonstances d’un cas particulier, d’un crime particulier, il s’avère qu’une personne est entrée en Russie sans problème, a rempli toutes les formalités, a obtenu un permis de travail, souvent avec toute une série de délits derrière elle, parfois même des délits malveillants ».

« Ensuite, elle demande la citoyenneté sans même connaître les rudiments du russe. Nous avons besoin de bases de données électroniques numériques modernes contenant des données biométriques. Celles qui fonctionnent actuellement sont apparemment insuffisantes. Elles ne permettent pas d’enrayer totalement les risques et les récidives de l’immigration clandestine », souligne le président russe.

Loading

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire