En 2024, 700 000 touristes ont visité le Kenya grâce à l’ETA

par VisasNews

Selon les autorités, le Kenya attire davantage de touristes à l’aide de son autorisation de voyage électronique (ETA) qu’avec son précèdent système e-Visa.

Présent hier en interview sur la chaîne Citizen TV, le Secrétaire principal du Département d’État pour l’immigration, Julius Bitok, s’est montré satisfait de l’introduction de l’autorisation de voyage électronique (ETA Kenya) suite à l’annulation générale du régime de visa en début d’année.

Selon le responsable de l’immigration, l’ETA serait à l’origine d’une augmentation de 50% des arrivées internationales au Kenya par rapport à la précédente politique de visa électronique (e-Visa).

« Globalement, l’objectif de l’ETA était d’ouvrir le pays et je suis heureux d’annoncer que le nombre de touristes arrivant au Kenya a augmenté de 50% par rapport à l’époque où nous avions l’e-Visa. Nous avons environ 700 000 touristes qui sont venus au Kenya au cours des cinq derniers mois grâce à l’ETA », déclare Julius Bitok.

Malgré quelques loupés au démarrage, les autorités kényanes se veulent rassurantes sur l’ETA.

« Il y a eu des problèmes au début, mais nous sommes capables de les gérer, nous avons réussi à impliquer toutes les parties prenantes et tout le monde est maintenant satisfait de l’ETA », explique Bitok.

L’ETA est nécessaire pour la sécurité du Kenya

Votre ETA en quelques clics

Questionné sur les différences entre l’ETA et l’e-Visa, Julius Bitok met en avant le tarif avantageux de l’ETA, les exemptions de frais appliquées pour certaines nationalités, la sécurité aux frontières du Kenya et la simplification du système.

« Il en coûte 30 $ pour obtenir une ETA, mais il en coûtait 50 $ pour obtenir un visa électronique, et un certain nombre de pays en sont exemptés. Selon la convention de Vienne, il y a une différence entre un visa et une ETA. Un visa est un document reconnu par la Convention de Vienne comme une autorisation d’entrer dans un pays, l’ETA sert principalement à vérifier la sécurité et à fournir des informations préalables sur les personnes qui entrent dans le pays », précise le responsable.

« Vous ne pouvez pas ouvrir le pays comme ça et dire que vous ne vous souciez pas de qui entre, c’est pourquoi nous avons une ETA », ajoute-t-il.

Julius Bitok détaille que ses services ont « supprimé certains des goulots d’étranglement qui retardaient l’obtention de l’ETA et la majorité des 51 pays qui étaient exemptés de visa ont désormais un système automatique. L’obtention d’une ETA est automatique pour les pays qui, à l’origine, étaient exempts de visa. Nous avons également supprimé certains détails qui étaient exigés auparavant, comme l’endroit où vous allez séjourner au Kenya, le billet de retour et d’autres choses qui compliquaient l’obtention d’une ETA ».

Les touristes des 17 pays suivants bénéficient actuellement d’une gratuité d’autorisation de voyage électronique au Kenya:

  • Afrique du Sud, Botswana, Comores, Congo, Érythrée, Eswatini, Éthiopie, Gambie, Ghana, Lesotho, Malawi, Maurice, Mozambique, Saint-Marin, Sierra Leone, Zambie et Zimbabwe.

Plusieurs entrées au Kenya avec une seule ETA ? C’est possible !

Pour chaque voyage au Kenya, l’obtention d’une ETA est nécessaire et elle peut être demandé depuis le portail : www.etakenya.go.ke ou depuis une application mobile.

Mais comme le rappelle Julius Bitok, les touristes qui restent dans la région peuvent utiliser plusieurs fois leur autorisation de voyage électronique pour entrer au Kenya.

En effet, une fois arrivé au Kenya, si vous envisagez de visiter d’autres pays de la Communauté d’Afrique de l’Est, votre ETA reste valable pour plus d’une entrée si :

  • vous vous rendez dans l’un des pays suivants : Tanzanie, Rwanda, Burundi, Ouganda, République démocratique du Congo et Soudan du Sud, ET;
  • vous ne vous rendez dans aucun autre pays, ET;
  • votre ETA est toujours en cours de validité (90 jours à compter de sa date de délivrance).
Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire