Plus de 120 000 étrangers ont utilisé l’e-Visa pour voyager en Russie

Partager cet article:

Le ministère des Affaires étrangères de Russie communique sur les résultats de l’utilisation du visa électronique (e-Visa) par les étrangers et sur la fermeture des centres de visas en France.

Sur son canal Telegram, le département consulaire du ministère russe des Affaires étrangères (KDMID) annonce que « au total, plus de 120 000 étrangers ont déjà utilisé le visa électronique pour se rendre en Russie depuis le lancement du projet e-Visa le 1er août de cette année ».

« Dans ce contexte, nous notons la numérisation active des processus dans le domaine migratoire, en particulier le visa électronique unifié russe (e-Visa), devient de plus en plus populaire », se réjouit le KDMID.

Les autorités russes expliquent qu’en raison de la commodité du système e-Visa, elles s’attendent à « une nouvelle augmentation de la part des visas électroniques dans le volume total des visas délivrés pour des voyages à des fins privées, touristiques, d’affaires et autres à court terme ».

Le secrétaire d’État russe et vice-ministre des Affaires étrangères Eugène Ivanov a récemment déclaré que jusqu’à 100 000 citoyens de l’Union européenne recevront des visas russes en 2023, contre environ 60 000 en 2022. Eugène Ivanov a également ajouté que ces chiffres sont encore bien inférieurs à ceux de 2019, « en partie à cause de difficultés logistiques », rapporte l’agence de presse russe TASS.

Le département consulaire rappelle qu’un visa électronique permet de séjourner en Russie jusqu’à 16 jours et peut être utilisé par les citoyens de 56 pays, y compris les États membres de l’UE. L’obtention d’un e-Visa ne nécessite pas de visites physiques dans une ambassade, un consulat ou encore dans un centre des visas, dont ces derniers viennent de fermer leurs portes en France…

Le travail des centres de visas pour la Russie est devenu « non rentable », selon le MAE

Le 17 novembre dernier, l’Ambassade de la Fédération de Russie en France informait ses futurs usagers que les centres de visas russes en France cesseront de fonctionner à partir du 24 novembre 2023. À compter de cette date, les demandeurs de visas devront se rendre, sur rendez-vous, à l’Ambassade ou dans un de ses consulats généraux pour obtenir un visa pour la Russie.

Dans sa communication d’hier, le département consulaire du ministère russe des Affaires étrangères déclare que l’annonce de la prochaine fermeture des centres de visas en France a reçu un large écho dans les médias du pays.

« Il convient de rappeler que les centres pour les visas ont été ouverts à l’origine en tant qu' »assistants » des missions diplomatiques et des bureaux consulaires dans les pays et les villes où le nombre de personnes souhaitant obtenir des visas russes dépassait largement les capacités techniques et humaines des missions étrangères à traiter rapidement les demandes de visa, ce qui entraînait des files d’attente dans les ambassades et les consulats pendant de nombreux jours, voire de nombreux mois », rappelle tout d’abord le KDMID.

Avant d’expliquer que « le volume actuel de travail dans le domaine des visas dans un certain nombre d’États membres de l’UE permet aux consulats d’accepter directement les demandes de visa, sans dépendre de l’assistance des centres de visa. En outre, le travail de ces derniers devient tout simplement non rentable ».

Enfin, le département consulaire assure que « la fermeture des centres de visa en France n’affectera en rien les possibilités de voyager en Russie pour tous ceux qui souhaitent obtenir rapidement un visa ».

Le prix du visa pour la Russie devrait augmenter, mais pas la quantité de documents

Lors d’une séance plénière de la Douma d’État la semaine dernière, Eugène Ivanov a annoncé que la Russie devrait maintenir ses exigences assouplies en matière de visa pour les citoyens européens, mais que Moscou prendra des mesures de réciprocité sur les frais de visa.

« Nous introduisons une procédure symétrique pour l’obtention de visa pour les citoyens de l’UE, mais cela ne concerne dans ce cas que le montant des frais de visa. Quant aux documents nécessaires pour obtenir un visa russe, ils sont nécessaires pour tous les citoyens de l’UE et des autres pays, sans exception. Les exigences allégées resteront en place », a-t-il déclaré.

Ivanov ajoute que la Russie continuera à « honorer les accords que nos anciens partenaires ne respectent pas. Si obtenir un visa pour nos citoyens est aujourd’hui une épreuve assez difficile, en plus du prix à payer, il faut rassembler un grand nombre de documents. Dans notre situation, tout restera extrêmement simple et clair ».

Jeudi dernier, la Douma d’Etat a adopté en séance plénière un projet de loi en première lecture qui supprime les privilèges de visa russe pour un certain nombre de catégories de citoyens des pays européens. Celui-ci suspend dans les six traités les normes sur les frais de visa de 35 € et implique que les citoyens des pays européens de toutes catégories se verront facturer des frais de visa revus à la hausse « en fonction de l’urgence et de la multiplicité de l’ordre de 50 à 300 dollars ».

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire