L’Iran envisage une exemption de visa pour 68 pays

par VisasNews

Loading

Partager cet article:

Dans le but de renforcer son tourisme, l’Iran considère une exemption de visa pour les citoyens de 68 pays.

Selon l’agence de presse iranienne Mehr, l’Iran réfléchirait à prochainement supprimer ses exigences de visa avec de nombreux pays.

La finalisation de ce projet, qui vise à faciliter les voyages et ainsi augmenter le nombre de touristes entrants dans le pays, ne devrait cependant pas arriver de sitôt, indique l’agence de presse.

Ce programme d’assouplissement des formalités d’entrée a été proposé pour la première fois en début d’année par le ministère du Patrimoine culturel, du Tourisme et de l’Artisanat

Selon Ali-Asghar Shalbafian, vice-ministre iranien du Tourisme, cette liste de pays incluent « certains États voisins ainsi que ceux considérés comme des marchés émergents avec une population et un revenu par habitant considérables ».

« La proposition du ministère visant à supprimer les exigences de visa pour plus de 60 pays est actuellement examinée par le ministère des Affaires étrangères et les autorités compétentes », ajoute Shalbafian.

Les pays pour lesquels l’Iran pourrait appliquer une exemption de visa

Voici la liste des 68 pays (par continent) pour lesquels l’Iran envisagerait d’accorder une exemption de visa à court ou moyen terme:

Afrique:

  • Afrique du Sud, Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Comores, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Libye, Madagascar, Mali, Maurice, Niger, Sénégal, Seychelles, Soudan, Tanzanie et Tunisie.

Amérique:

  • Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Équateur, Mexique, Paraguay, Pérou et Uruguay.

Asie:

  • Arabie saoudite, Bahreïn, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Inde, Indonésie, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweït, Malaisie, Maldives, Ouzbékistan, Qatar, Singapour, Tadjikistan, Thaïlande, Turkménistan, Vietnam et Yémen.

Europe:

  • Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Pologne, République tchèque, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie et Slovénie.

Un visa est nécessaire pour voyager en Iran

D’ici la fin de l’année (19 mars 2024 dans le calendrier persan), l’Iran devrait accueillir 6 millions de touristes. « Avec l’augmentation constante des arrivées de touristes étrangers, on s’attend à ce que le nombre d’arrivées internationales atteigne environ 6 millions d’ici la fin de l’année », a déclaré Ali-Asghar Shalbafian.

Selon le dernier Baromètre du tourisme mondial de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les arrivées de touristes étrangers en Iran ont atteint quelque 2,93 millions entre janvier et juillet 2023.

Pour voyager en Iran, les touristes de nombreux pays, européens notamment, peuvent obtenir leur visa à l’arrivée.

Ce processus de visa à l’arrivée en Iran nécessite un pré-enregistrement sur le portail gouvernemental e-Visa: evisatraveller.mfa.ir à réaliser au moins dans les 2 jours qui précèdent le voyage. À l’arrivée dans le pays, il est nécessaire de présenter l’avis de soumission du pré-enregistrement au bureau des visas à l’aéroport.

Le prix du visa à l’arrivée en Iran est fixé à 75 US$ pour les citoyens européens.

Les voyageurs étrangers peuvent également obtenir un visa auprès d’une ambassade iranienne.

Lors du dépôt de la demande de visa, les autorités consulaires iraniennes collectent les empreintes digitales des requérants.

Dans ses Conseils aux Voyageurs, la diplomatie française explique que, malgré la possibilité d’obtenir un visa à l’arrivée dans le pays, « pour éviter tout désagrément, il est préférable de demander son visa au préalable à l’ambassade d’Iran ».

Loading

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire