Brésil: le retour du visa électronique devrait être reporté à 2025

par VisasNews

Loading

Partager cet article:

Alors qu’il devait de nouveau entrer en vigueur pour les ressortissants de trois pays dans les prochains jours, le visa électronique (e-Visa) d’entrée au Brésil devrait être repoussé à 2025.



Dès le 10 avril 2024, les citoyens des États-Unis, du Canada et de l’Australie devaient ne plus être exemptés de visa d’entrée au Brésil et donc de nouveau soumis à l’obligation d’obtenir un visa électronique (e-Visa).

Mais pour éviter une défaite en séance plénière de la Chambre des députés, le gouvernement fédéral a reporté jusqu’au 10 avril 2025 le vote du décret législatif 140/23 concernant le rétablissement de l’obligation de visa pour ces trois pays.

Le projet donc suspend le décret du pouvoir exécutif qui rétablissait le critère de réciprocité et exigeait à nouveau des visas pour les touristes en provenance de ces pays.

Un nouveau décret en préparation

Le député Alencar Santana, leader adjoint du gouvernement, a déclaré que l’exécutif publiera très prochainement un nouveau décret pour modifier la date limite d’entrée en vigueur de l’obligation de visa au 10 avril 2025 et non plus au 10 avril 2024.

La date d’entrée en vigueur initiale était le 1er octobre 2023 et a déjà été reportée à deux reprises, en août 2023 et en janvier 2024.

Selon le président de la Chambre, Arthur Lira, les relations avec ces quatre nations sont des relations bilatérales différentes. « Nous comprenons la position du gouvernement, mais ce n’est pas celle de la majorité de cette Chambre et de la majorité des organismes touristiques », a-t-il déclaré.

Principe de réciprocité

En 2019, l’ancien président Jair Bolsonaro a publié un décret exemptant les touristes résidant en Australie, au Canada et aux États-Unis de la présentation d’un visa.

En vertu de la règle abrogée en 2019, les touristes pouvaient séjourner au Brésil jusqu’à 180 jours pour le tourisme, les affaires, le transit, les activités artistiques et sportives ou dans des situations exceptionnelles d’intérêt national, sans avoir besoin de visa.

Fraichement (ré)élu, le président Lula a ordonné au ministère des Relations extérieures d’exiger à nouveau un visa à ces visiteurs. L’évaluation était basée sur le principe de réciprocité, car les touristes brésiliens ont besoin d’un visa pour se rendre dans ces trois pays.

« Cela n’a aucun sens que le Brésil abandonne ce principe [de réciprocité] inscrit dans le droit international », a récemment déclaré le leader du Parti des Travailleurs, le député Odair Cunha. Selon lui, cette politique est « nécessaire et fière ».

Lorsqu’elle a été promulguée par le gouvernement fédéral, la loi a également affecté les touristes japonais venant au Brésil. Cependant, le 30 septembre 2023, un accord d’exemption de visa entre les gouvernements des deux pays est entré en vigueur. L’exemption bilatérale de visa est valable jusqu’au 29 septembre 2026 pour les voyages à des fins touristiques jusqu’à 90 jours et peut être prolongée si elle s’avère bénéfique pour les deux nations.

Loading

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire