CORÉE DU SUD: L’autorisation K-ETA sera nécessaire pour visiter l’île de Jeju

Accueil » Asie » Corée du Sud » CORÉE DU SUD: L’autorisation K-ETA sera nécessaire pour visiter l’île de Jeju

Les touristes internationaux qui souhaitent voyager sur l’île de Jeju devraient prochainement être soumis à l’obtention d’une autorisation électronique de voyage en Corée du Sud (K-ETA).

Il y a maintenant 20 ans, la Corée du Sud mettait en place une exemption de visa de 30 jours pour les touristes internationaux qui souhaitent visiter l’île de Jeju située au sud du pays. Réintroduite le 1er juin dernier après plus de 2 ans de suspension en raison de la crise sanitaire, cette politique régionale d’exemption de visa sera bientôt adaptée afin de freiner l’immigration clandestine.

En effet, dans un communiqué publié aujourd’hui sur son site internet, la Direction générale de l’ immigration et de la politique étrangère du Ministère de la Justice annonce vouloir « introduire le système d’autorisation électronique de voyage en Corée du Sud (K-ETA) sur l’île de Jeju pour empêcher les séjours illégaux » et donc prévenir des effets secondaires de la politique d’exemption de visa d’entrée dans la région. Les autorités sud-coréennes expliquent qu’avec la récente réactivation du régime d’exemption de visa à Jeju, la station balnéaire est de nouveau confronté à l’immigration illégale de voyageurs qui dépassent la validité de leur droit de séjour…

Pour répondre a ces problèmes d’immigration, le Ministère de la Justice prévoit d’accélérer l’application à l’île de Jeju du système d’autorisation de voyage électronique K-ETA en place depuis septembre 2021 pour les citoyens de 103 pays dispensés de visa court séjour en Corée du Sud. « Il n’y a eu aucun signe de baisse du nombre de touristes en raison de la mise en œuvre du système d’autorisation électronique de voyage K-ETA dans des pays, comme les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande », indique le Ministère dans sa communication, rappelant ainsi que de nombreuses destinations majeures imposent déjà des autorisations électroniques de voyage de type ETA/e-Visa aux voyageurs dispensés de visa, notamment l’Union Européenne qui réclamera l’obtention d’une autorisation ETIAS dès novembre 2023.

L’autorisation K-ETA en détails

La K-ETA, pour Korea Electronic Travel Authorization, est une autorisation électronique de voyage instaurée le 1er septembre 2021 et dédiée aux voyageurs internationaux exemptés de visa qui veulent visiter la Corée du Sud pour des courts séjours.

Qui doit réclamer une autorisation K-ETA ?

Les citoyens des 103 pays et territoires suivants sont exemptés de visa court séjour en Corée du Sud mais doivent réclamer une autorisation électronique de voyage K-ETA pour entrer dans le pays:

  • Afrique du Sud, Albanie, Allemagne, Andorre, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Autriche, Bahamas, Bahreïn, Barbade, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Chypre, Colombie, Costa Rica, Croatie, Danemark, Dominique, Émirats arabes unis, Équateur, Espagne, Estonie, Eswatini, États-Unis, Fidji, Finlande, France, Grèce, Grenade, Guam, Guatemala, Guyane, Haïti, Honduras, Hongrie, Îles Marshall, Irlande, Islande, Israël, Italie, Jamaïque, Kazakhstan, Koweït, Lesotho, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Malte, Maroc, Maurice, Mexique, Monaco, Monténégro, Nauru, Nicaragua, Norvège, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Oman, Palaos, Panama, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal, Qatar, République dominicaine, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Marin, Saint-Siège, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Salvador, Serbie, Seychelles, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Suriname, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Tuvalu, Uruguay et Venezuela.

Où doit-on réclamer l’autorisation K-ETA ?

L’autorisation K-ETA peut être réclamée sur le site gouvernemental: k-eta.go.kr ou auprès d’agences spécialisées.

Quel est le prix l’autorisation K-ETA ?

Le prix de l’autorisation électronique K-ETA de voyage en Corée du Sud s’élève à 10 000 KR₩, soit environ 8 €.

Quel est le délai de délivrance de l’autorisation K-ETA ?

Après soumission et règlement en ligne de la demande, l’autorisation K-ETA est, en général, approuvée en 30 minutes (24 heures maximum).

Quels sont les types de séjours autorisés avec une autorisation K-ETA ?

Les titulaires d’une autorisation K-ETA approuvée peuvent voyager en Corée du Sud pour les vacances (tourisme), rendre visite à des amis ou de la famille, à des fins commerciales (non-rémunérées) ou pour participer à des réunions d’affaires et des évènements.

Quelle est la validité de l’autorisation K-ETA ?

L’autorisation électronique K-ETA de voyage en Corée du Sud est valable 2 ans, ou jusqu’à expiration du passeport, dès sa délivrance.

Quelle est la durée autorisée de séjour avec une autorisation K-ETA ?

La durée autorisée de séjour avec une autorisation K-ETA est déterminée en fonction de la nationalité du requérant. Les citoyens européens, des États-Unis, du Japon ou encore du Royaume-Uni peuvent séjourner 90 jours en Corée du Sud avec une autorisation K-ETA.

Combien de voyages peut-on faire avec une autorisation K-ETA ?

Les touristes internationaux titulaires d’une K-ETA peuvent faire plusieurs voyages en Corée du Sud durant la validité de l’autorisation électronique de voyage et du passeport.

Partagez cet article sur:

Auteur:
Nicolas Le Page
Photo of author
Travaillant dans l'industrie du tourisme depuis 20 ans et expert en démarches administratives, Nicolas est le Directeur de la Publication de VisasNews, 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Laisser un commentaire