CHILI: Assouplissement des conditions de voyage

Accueil » Amérique » Chili » CHILI: Assouplissement des conditions de voyage

L’exigence d’homologation de la vaccination et le formulaire de déclaration C19 seront supprimés le 1er septembre 2022.

Le gouvernement chilien assouplira les mesures d’entrée dans le pays pour les touristes étrangers à compter du 1er septembre prochain. Parmi les mesures annoncées par le Ministère de la Santé figure notamment la fin de l’approbation des vaccins.

Dès le mois prochain, l’entrée des étrangers au Chili se fera sur simple présentation du certificat de vaccination délivré par le pays où la vaccination a été réalisée, sans validation gouvernementale, et fonctionnera ainsi comme le Mobility Pass qui permet actuellement d’entrer dans les hôtels, les restaurants ou prendre des vols intérieurs au Chili.

Les visiteurs non ou partiellement vaccinés devront présenter un résultat négatif de test PCR délivré 48 heures avant le voyage au Chili et les tests aléatoires aux différents points d’entrée du pays seront maintenus. À compter du 1er septembre , les mineurs de moins de 18 ans ne seront soumis à aucune exigence pour entrer au Chili.

Jusqu’au 31 août 2022, les voyageurs entrant au Chili doivent remplir le formulaire de déclaration C19 dans les 48 heures qui précèdent l’embarquement, cette démarche en ligne sera supprimée pour les arrivées internationales à compter du 1 septembre.

« Cette amélioration consiste en une simplification. A partir du 1er septembre, la personne qui entre dans le pays aura besoin d’une preuve de vaccination, délivrée dans le pays où elle a été vaccinée, en plus d’une pièce d’identité. D’autre part, les personnes qui n’ont pas leurs vaccins à jour et qui souhaitent entrer au Chili doivent le faire avec un PCR négatif effectué avec un maximum de 48 heures. Cela nous garantira la sécurité sur le vol et dans le pays » explique María Begoña Yarza, la ministre chilienne de la Santé dans un communiqué.

La sous-secrétaire au Tourisme Verónica Kunze se félicite également de ces aménagements. « Au Chili, nous cherchons à encourager l’entrée de visiteurs étrangers vaccinés, c’est pourquoi nos processus de contrôle aux frontières ont été améliorés pour les rendre plus rapides, il n’est donc plus nécessaire de remplir la déclaration C19. La mise à jour des mesures d’entrée des touristes étrangers rendra le Chili plus compétitif en tant que destination touristique sur la scène internationale, également soutenu par le taux élevé de vaccination de la population » déclare Verónica Kunze.

Les formalités d’entrée sur l’Île de Pâques

Attraction touristique majeure du Chili, l’Île de Pâques à rouvert ses frontières aux touristes internationaux le 1er août dernier. Les vols de Santiago vers Rapa Nui ont repris le 4 août et il y a actuellement 2 vols par semaine, les jeudis et samedis. Les autorités prévoient d’ajouter d’autres vols tout au long de l’année, en fonction du déroulement du processus de réouverture.

Pour accéder à l’Île de Pâques, qui n’applique aucune mesure de quarantaine, les voyageurs internationaux doivent être entièrement vaccinés et disposer des documents suivants:

  1. Un résultat négatif de test PCR effectué 24 heures avant l’embarquement (un test d’antigène d’un centre de santé sera autorisé chez les mineurs de moins de 6 ans),
  2. Un Mobility Pass (schéma complet de vaccination et standardisation des vaccins),
  3. Formulaire d’entrée unique (FUI) à remplir en ligne sur le site: ingresorapanui.interior.gob.cl,
  4. Un billet aller-retour,
  5. Une réservation effectuée auprès d’un service touristique inscrit au SERNATUR ou une lettre d’invitation de la Délégation provinciale,

À leur arrivée sur l’île, les voyageurs provenant de l’étranger (sans passer par le Chili) doivent subir un test antigénique. Tous les voyageurs doivent auto-surveiller leur état de santé durant les 7 jours qui suivent l’arrivée et peuvent être testés entre le 1er et le 5ème jour de leur arrivée. Si le passager refuse ou est testé positif, cette personne devra effectuer une quarantaine obligatoire pendant les 7 jours suivants.

Partagez cet article sur:

Auteur:
Nicolas Le Page
Photo of author
Travaillant dans l'industrie du tourisme depuis 20 ans et expert en démarches administratives, Nicolas est le Directeur de la Publication de VisasNews, 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Laisser un commentaire