L’Union européenne envisage une augmentation du prix du visa Schengen

Partager cet article:

Le prix du visa Schengen pour visiter les pays de l’Union européenne pourrait connaître une augmentation de 12.5 % dans les prochains mois.

Selon un projet de règlement récemment publié sur le portail de la Commission européenne, l’Union européenne songe à une hausse du prix du visa Schengen.

Ce projet de réforme prévoit une augmentation de 12.5 % du tarif actuel du visa Schengen, qui passerait donc de 80 € à 90 €, pour les adultes, et de 40 € à 45 €, pour les enfants.

En parallèle, l’Union européenne propose que les prestataires de services externes chargés de la gestion des demandes de visa Schengen puissent eux aussi réajuster leurs tarifs à la hausse. Ces organismes pourraient désormais facturer jusqu’à 45 € pour leurs services, contre 40 € actuellement.

Cependant, la Commission tient à préciser que cette révision n’engendrerait pas de modification des frais pour les prolongations de visa Schengen, qui demeureront à 30 €, ni de hausse pour les pays bénéficiant d’accords de facilitation de visa.

Une « écrasante majorité des États membres » a approuvé une hausse du prix du visa Schengen

La Commission européenne explique que cette initiative a fait l’objet d’une discussion avec des experts des États membres de l’espace Schengen en décembre dernier.

« La Commission a organisé une réunion ad hoc avec des experts des États membres le 20 décembre 2023 pour discuter de ce projet de règlement délégué relatif à la révision du montant des frais de visa Schengen. Lors de cette réunion, l’écrasante majorité des États membres a soutenu la révision des taxes », déclare la Commission européenne.

Cette réforme des tarifs, en partie justifiée par le taux d’inflation au sein de l’UE, est ouverte aux commentaires publics jusqu’au 1er mars 2024 et tous les citoyens européens sont invités à exprimer leur avis sur cette potentielle augmentation des droits de visa Schengen.

Les voyageurs qui envisagent de voyager en Europe seront confrontés à d’autres évolutions dans les prochaines années.

À la mi-2025, l’UE introduira l’autorisation de voyage électronique ETIAS pour les voyageurs d’une soixantaine de pays exemptés de visa Schengen.

Avant cela, l’Europe activera l’Entry/Exit Sytem (EES), un système informatique automatisé permettant d’enregistrer les visiteurs de pays tiers pour un court séjour,

D’ici 2030, le visa Schengen numérique (EU VAP) devrait être pleinement déployé.

Partager cet article:

Auteur:
La rédaction de VisasNews
Fort de 30 ans d'expérience dans les démarches administratives pour les voyageurs et les professionnels du secteur touristique, VisasNews est le 1er média francophone d'informations et d'actualités sur les formalités de voyage à travers le monde.

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire